Acceso City Hall subway New York

Le carrelage type métro, une icône de la céramique du XXe siècle

Blanc, noir ou vert. Bords biseautés et émaillage brillant. Tel était le premier carrelage style métro fabriqué pour le revêtement du métro de New York en 1904. George Heins et Christopher Grant La Farge, à qui l’on attribue la création de ce format, recherchaient un matériau résistant, léger et facile à nettoyer… À l’aide de plusieurs entreprises de céramique, ils créèrent le carrelage métro. Ils comprimèrent des pièces de céramique à sec, en imitant les proportions et le mode de pose des briques. Grâce à leurs petites dimensions, ils étaient en mesure de s’adapter aux lignes sinueuses. Il était donc facile de les utiliser pour couvrir les murs et les plafonds courbes.

Un exemple emblématique en est City Hall, l’une des premières stations de métro de New York. La plateforme et le quai sont dotés de voûtes, de verrières de style gustavien, de vitraux en couleur, de carrelage et de candélabres en bronze.

Ce type de céramique se diffusa rapidement dans les stations de métro de Londres, Paris et Madrid.

Plusieurs dizaines d’années plus tard, les carreaux type métro allaient quitter les souterrains et leurs qualités commencèrent à être appréciées pour les revêtements de salles de bains et de cuisines. 

Depuis les années 50 du siècle précédent, ce type de céramique est tendance parmi les architectes et les décorateurs grâce à ses qualités et à sa résistance, mais aussi parce qu’elle donne une impression de modernité, d’élégance et de fonctionnalité. 

Les blocs de terre comprimée de 1900 tirent aujourd’hui profit des avantages du grès cérame. On trouve du carrelage type métro en plusieurs finitions et coloris dans la collection Manhattan de Pissano. Découvrez-la

photo : Station City Hall du métro de New York où a été utilisé le carrelage type métro émaillé qui reflète la lumière des vitraux. James Maher

#carreautypemétro, #carreau style métro, #carrelage metro

  

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.